AROMATIQUES TROPICALES
Moulin de La Serre   46340 DÉGAGNAC   FRANCE
05.65.41.55.81
Vous avez envie de produire du poivre de Sichuan ? Voici pour vous "Le petit manuel de culture du poivrier de Sichuan pour la production artisanale"
Des données inédites et vérifiées, des chiffres fiables, le fruit de 30 années de culture du poivrier de Sichuan, des photos couleur. Présentation du "PETIT MANUEL DE CULTURE DU POIVRE DE SICHUAN POUR LA PRODUCTION ARTISANALE"

CURRY LEAVES - CALOUPILÉ - KALOUPILÉ - FEUILLES DE CAR I- FEUILLES DE CURRY - CARIPOULÉ

Nom scientifique : Murraya koenigii (Botaniste : . Synonymes :

Famille :

Autres variétés : Murraya paniculata (plante uniquement décorative, ne pas consommer).

Origine : le caloupilé est largement répandu en Inde et à la Réunion où il a été introduit par la communauté indienne.

Introduction :

Habitat : le caloupilé affectionne les régions tropicales soumises à la mousson.

Description : le caloupilé est un petit arbuste persistant de 3-4 m de haut au port buissonnant.

Feuillage : le feuillage (feuilles de curry - curry leaves) est composé-penné avec 10/20 folioles. Allongées et tendres quand la souche provient d'Inde, elles sont plus ramassées et coriaces pour la souche en provenance de La réunion.

Floraison : autofertile, en corymbes regroupant une dizaine de fleurs

Fruits : le fruit est noir, juteux et contient une graine noire coriace. Le fruit, comme tous ceux de cette famille est toxique.

Récolte : plusieurs fois dans l'année si le climat est favorable. On peur récolter les feuilles dès qu'elles ont perdu leur couleur vert tendre ai profit d'une belle coumeur vert fonce. En général, les rameaux du curry leaves ont à ce moment-là une hauteur de 1,50 m.

Utilisations : fraîche ou sèche, la feuille decaloupilé a un goût fortement aromatique, pas forcément agréable à croquer, elle parfumera les plats ou les mélanges d'épices. Le vrai curry indien contient toujours des feuilles entières en plus de celles qui ont servi à la confection de la poudre. Massalé. Il ne faut pas consommer les autres parties de la plante (racines, écorce, tiges).

Nature du terrain : notre expérience de culture du Murraya koenigii (25 ans) conclut à une bonne compatibilité avec une terre argilo-calcaire très bien amendée en matière organique. Le terrau pur correctement fertilisé lui convient aussi.

Exposition : le caloupilé est une plante de plein soleil, même celui du 38è parallèle.. I

Besoins en eau : importants en saison de pousse.

Résistance au froid-Rusticité : le feuillage tendre du caloupilé ne résiste pas au froid. Les feuilles commencent à geler à 0°.

Fertilisation : Tropical, le curry leaves demande un terre bien nourrie si l'on veut obtenir une bonne récolte. Un bon compost lui convient.

Taille :

Multiplication : le caloupilé se multiplie de deux manières : la première par semis de graines fraîches au chaud, (levée aléatoire) la seconde, la plus efficace est de prélever autour du pied les nombreux rejets. Cela se pratique sur une plante âgée de plusieurs années et siffisamment vigoureuse.

Vitesse de croissance : le caloupilé pousse vite si on lui donne chaleaur, lumière, eau et nourriture.

Ennemis : en France, on est obligé de cultiver le caloupilé en serre chaude l'hiver. C'est l'occasion pour les petites cochenilles vertes de coloniser la plante au point de la rendre impropre à la consommation. Comme on ne peut pas traiter une plante destinée à la cuisine, la seule solution est de gérer le climat, entre autre la ventilation. C'est un équilibre délicat à trouver entre les besoins de chaleur et l'aération qui doit être maximale. Cet équilibre est difficile à réaliser, surtout l'hiver en période de jours courts. On y arrive, mais c'est délicat sous le climat du Quercy. Plus on descend vers le sud, plus ce sera facile; dans les zones où il ne gèle jamais, on pourra tenter la culture en pleine terre.

Attention, photos et textes protégés, toujours demander une autorisation pour les utiliser !